Fabrication du tissu liège.

Le processus de fabrication est différent de celui de bouchon de liège.

Les écorces consacrées à la confection du tissu liège sont  séchées  et transformées en très fines feuilles de quelques dixièmes de millimètres d’épaisseur.

Elles sont ensuite triées, poncées et positionnées une à une à la main. Ces feuilles de liège sont traitées pour recevoir un savant mélange d’émollient naturel. L’ensemble sera ensuite chauffé à haute température pour lier les feuilles entre elles grâce à la subérine contenu dans le liège, sans aucun ajout chimique.

Pour finir, ces feuilles sont découpées au laser, pour être ensuite plaquées à chaud sur une trame textile (mélange de coton et de polyester).

Le tissu ainsi obtenu est aussi doux que le velours, léger comme la soie, lavable, indéchirable, imperméable et plus résistant que le cuir.

De part ces caractéristiques, le liège a trouvé sa place dans des produits relativement variés tels que chaussures, accessoires de mode, objets de décoration, équipements de la maison… sa légèreté et sa douceur en font une matière extrêmement agréable à porter et à utiliser.