Qu’est-ce que le liège ?

Le liège est l’écorce du chêne-liège « quercus suber », un arbre noble possédant des caractéristiques très spéciales et qui pousse dans les pays du bassin méditerranéen.

Ce tissu végétal est composée de :
45 % subérine, composant principal des parois des cellules, source de son élasticité. La subérine est un mélange d’acides gras et d’alcools organiques lourds qui rendent le liège imperméable aux liquides et très faiblement perméable aux gaz.
27 % lignine, élément qui contribue à la liaison entre les différents composants. C’est le composé « agglomérant ».
• 12 % polysaccharides (cellulose et hémicellulose), composants des parois des cellules qui donnent au liège sa texture.
6 % tanins, composants qui déterminent la couleur du liège.
6 % céroïdes, composants hydrophobes qui garantissent l’imperméabilité.
• On retrouve aussi de l’eau, de la glycérine et divers ingrédients à hauteur de 4%.

C’est une matière-première 100% naturelle, réutilisable et recyclable.

Les forêts de chêne-liège (appelés subéraies) sont situées majoritairement au Portugal et plus particulièrement dans la région de l’Alentejo.

Le chêne-liège est un arbre majestueux, trapu et unique en son genre car il a une grande capacité de régénération.

La durée de vie de l’arbre varie entre 150 et 200 ans.

Au long de son existence, il est écorcé au moins 16 fois, tous les 9 ans, sachant que le premier écorçage du liège a lieu quand celui-ci atteint l’âge de 25 ans et une circonférence de 70 cm à partir de 1m30 du sol.